Léthé

Sculpture sonore

éléctro-aimant, Plexiglas, ferro-fluide, circuit imprimé qui commande l'éléctro- aimant par rapport à l'enregistrement sonore, pierres,son, moteurs, rouleau de papier, haut-parleur

Léthé

Une installation sonore basée sur un témoignage d'un crime où personne n'a rien vu mais tout entendu.

Le liquide noir se forme sur les mots prononcés (le ferro-fluide est articulé par rapport au son de la voix) et coule sur le papier par tâches. Le papier se déroule lentement pour accueillir l'encre.


 "Pour engloutir mes sanglots apaisés

Rien ne me vaut l'abîme de ta couche;

L'oublie puissant habite sur ta bouche,

Et le Léthé coule dans tes baisers"

Charles Baudelaire Les fleurs du mal - Le Léthé

© Helena Schmidt